"Sobre mais esthétique", émouvante mais à huis clos, qu’attendre de la cérémonie des JO 2020 ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques 2020 débutera vendredi à Tokyo. En pleine résurgence du covid-19 et alors que le maintien de l’événement est très impopulaire dans le pays, que nous réserve ce spectacle?

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques est toujours synonyme de grandeur. Les chorégraphies, la scène géante, les chanteurs et différents tableaux offrent à chaque édition un spectacle inoubliable qui se clôture par le défilé des athlètes et leurs porte-drapeaux et par l’allumage de la flamme olympique. Mais cette année, un an après le report de l’événement, le cœur n’est pas à la fête au Japon. Une grande partie de la population ne souhaitait pas le maintien des JO en raison du covid-19, dont le nombre de cas recommence à grimper à travers le monde. Jusqu’au bout, les organisateurs ont hésité à annuler les compétitions. Mais les JO ont finalement été maintenus et débuteront officiellement vendredi à 13 heures, heure française.

A lire :JO 2020 : Shin Yu-bin, phénomène du tennis de table, aura une "army" de fans derrière elle

Interrogé par Reuters, Marco Balich, producteur exécutif de longue date des cérémonies d'ouverture et désormais conseiller principal du producteur exécutif des cérémonies de Tokyo a expliqué que l'évènement serait «sobre» cette année. Le spectacle, «à plus petite échelle» devrait «donner à réfléchir». Il promet toutefois «une belle esthétique japonaise. Très japonaise mais aussi en phase avec le sentiment d'aujourd'hui, la réalité». Privée de public – seules 950 invités, officiels, chefs d’Etats ou partenaires, devraient être présents dans le stade olympique – la cérémonie a dû être repensée. Cité par CNN, Takayuki Hioki, producteur exécutif des cérémonies du comité d'organisation de Tokyo 2020 a expliqué qu’après «presque cinq ans d’organisation, nous avons soudainement eu à tout changer. Ce fut le plus gros des défis». Thomas Bach, président du CIO, a cependant assuré que la joie serait(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles