SNCF: Wauquiez veut inscrire dans la Constitution "un service minimum"

1 / 2

SNCF: Wauquiez veut inscrire dans la Constitution "un service minimum"

Laurent Wauquiez a souhaité ce mercredi un "service minimum" dans le transport ferroviaire, inscrit dans la Constitution. Il a également plaidé pour un remboursement des usagers impactés par les grèves à la SNCF.

Le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez a plaidé ce mercredi pour un "service minimum" dans le transport ferroviaire, inscrit dans la Constitution, mesure également défendue par le député LR Guillaume Larrivé qui souhaite "restreindre le droit de grève".

Empêcher de "faire tout et n'importe quoi"

"Ce dont on a besoin, c'est d'inscrire dans la Constitution un service minimum qui aujourd'hui n'est pas respecté (...) et qui permette de protéger les Français", a déclaré Laurent Wauquiez sur Radio Classique.

"Je veux inscrire cette protection pour les grèves à venir (d'un) service minimum qui empêche de faire tout et n'importe quoi", a insisté le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Rembourser les usagers après les grèves

Laurent Wauquiez a plaidé pour un remboursement de l'abonnement des usagers : "quand vous allez travailler tous les jours, que vous prenez le TER (...) que vous avez payé un abonnement, et que vous avez un jour sur deux votre train qui n'est pas là, c'est la moindre des choses", a-t-il affirmé.

Lundi, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a demandé le remboursement "total" par la SNCF des abonnements des usagers du TER de la région pour les mois concernés par la grève.

Principe de service garanti dans la Constitution

Sur France 2 mercredi le député LR Guillaume Larrivé a proposé de "restreindre le droit...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages