Carte de fidélité : le choc de simplification de la SNCF

·1 min de lecture
Plus simple et plus claire, la nouvelle gamme tarifaire de la SNCF est censée encourager les plus jeunes à prendre davantage le train.
Plus simple et plus claire, la nouvelle gamme tarifaire de la SNCF est censée encourager les plus jeunes à prendre davantage le train.

Moins opaque et plus accessible, la gamme tarifaire de la SNCF fait peau neuve. La compagnie ferroviaire a annoncé avoir remis à plat sa gamme de prix pour les TGV et les Intercités, ce mardi 1er juin. Objectif : faire revenir les passagers dans les trains. « Je souhaite que le train longue distance s'impose comme un mode de transport populaire, accessible à tous, en particulier pour la jeunesse, qui aspire à voyager sans abîmer la planète », a déclaré le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, d'après des déclarations reprises par l'Agence France-Presse.

À la tête de la SNCF, Jean-Pierre Farandou a expliqué vouloir en particulier « décoller le sparadrap qui s'installait » autour de l'idée du TGV cher et de l'opacité de sa tarification. Le « yield management », qui détermine depuis les années 1990 le niveau des prix en fonction de la demande, donne en effet l'impression que le train fétiche de la SNCF est plus coûteux qu'il ne l'est vraiment. Les billets achetés au dernier moment peuvent être très chers, a regretté le PDG. Selon lui, « le TGV doit être accessible, lisible, simple ».

À LIRE AUSSI Jean-Pierre Farandou, un ancien chef de gare à la tête de la SNCF

Objectif : plus de 200 millions de voyages par an

La principale mesure concerne la fusion, dès ce mardi, des différentes cartes de fidélité Avantage (famille, sénior, jeune et week-end) qui offrent 30 % de réduction. La nouvelle carte unique, vendue comme ses aînées 49 euros pour un an, offrira également 6 [...] Lire la suite