Mais comment la SNCF a-t-elle pu à ce point rater le train du progrès?

Jérôme Dubus
Mais comment la SNCF a-t-elle pu à ce point rater le train du progrès?

"Une entreprise dans laquelle il n'y a pas d'ordre est incapable de survivre ; mais une entreprise sans désordre est incapable d'évoluer", disait Bernard Nadoulek, consultant en stratégie et entrepreneur français. Derrière ces quelques mots,au demeurant justes, réside tout le cruel paradoxe de la SNCF. En effet, si nul n'irait contester le chaos consubstantiel vécu quotidiennement par ses usagers, l'entreprise ferroviaire française vit toujours, ou plutôt subsiste. De cette confusion n'est en revanche né aucun appel à l'innovation, aucune évolution salutaire, bien au contraire, son ancrage dans un passé aujourd'hui révolu n'en est, en réalité, que chaque jour un peu plus perceptible.

Le constat est terrible mais sans équivoque et ne saurait être dépassé sans être au préalable compris et dûment analysé. Si ce fleuron national s'est indubitablement mué en une cible légitime de l'opprobre généralisée, la question est maintenant de savoir pourquoi. Les réponses sont multiples, les responsabilités partagées et les enjeux immenses pour aujourd'hui comme pour demain.

Entre déclin économique, concurrence exacerbée et satisfaction béate

D'un pur point de vue économique, la situation du groupe SNCF est au mieux ambiguë. Le constant mouvement de balancier de ses comptes annuels, perdus entre bénéfices et catastrophes, est si régulier qu'il en serait presque confortant s'il ne cachait pas en réalité le symbole impitoyable de la stagnation de la 20ème entreprise française. Au-delà même des chiffres en apparence satisfaisants de ses meilleurs exercices, l'opérateur ferroviaire national se révèle en effet être un véritable géant au pied d'argile.

Prenons l'exemple éminemment caractéristique de l'année 2016, unanimement saluée comme une réussite inattendue, durement acquise au prix de drastiques réductions des coûts. Or, si SNCF Mobilité mérite de voir ses résultats applaudis, il est loin d'en être de même pour les autres établissements du groupe. Effectivement, SNCF Réseau...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages