Comment la SNCF s'organise pour revoir et faire baisser les tarifs des trains

·1 min de lecture

Y aura-t-il des trains pour Noël ? "Oui, nos TGV seront prêts pour les vacances", affirme mardi sur Europe 1 le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, qui souhaite "que le gouvernement donne un top départ à la fin du mois", avec un "go sanitaire" face au coronavirus, dit-il. Le dirigeant du groupe ferroviaire a aussi confirmé que la SNCF veut mener une révolution sur ses tarifs des petits prix à la dernière minute. Et c'est un chantier XXL qui s'annonce.

Des tarifs à revoir en urgence

Les présidents de la SNCF ont tous cette ambition : avoir des tarifs plus clairs et plus accessibles pour que les petits prix ne paraissent pas réservés uniquement à ceux qui achètent leur billet plusieurs semaines à l'avance. Mais face à la crise économique subie par la compagnie, il y a urgence. Le chiffre d'affaires est en baisse de 5 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année et après ce deuxième confinement, il faudra à tout prix donner envie aux voyageurs de revenir dans les trains.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 17 novembre

"J'en ai un peu assez qu'on dise 'la SNCF, c'est cher' parce que d'abord, ce n'est pas vrai", a affirmé le président de la SNCF au micro de Sonia Mabrouk. "Il y a beaucoup de petits prix dans nos gammes tarifaires. Il y a un travail de conviction à faire et c'est pour ça que j'ai demandé à ma direction 'Voyageurs' de travailler sur une évolution de la tarification pour faire en sorte, par exemple, qu'au dernier m...


Lire la suite sur Europe1