La SNCF réclame à un étudiant 115 euros pour avoir acheté son billet légèrement trop tard

kafkaïen - En retard pour son train alors qu’il rejoignait sa famille un jeune de 19 ans, a payé son billet TER Strasbourg Mulhouse 4 minutes en retard, mais avant le départ effectif du train, en retard aussi

Il pensait être dans les rails, en vain. Titouan, étudiant de 19 ans à Strasbourg (Bas-Rhin), a payé son billet de train TER une toute petite poignée de minutes après le départ prévu de celui-ci, mais avant le départ réel du TER, ce dernier ayant du retard. Contrôlé lors du trajet trente minutes après, le contrôleur lui a alors demandé une régularisation à 65 euros, qui sera majorée dans la foulée de 115 euros.

Aujourd’hui, par des threads sur X (ex-Twitter) qui trouvent échos à vitesse grand V, une info relayée par Actu Strasbourg, il dénonce le manque « d’humanité » des contrôleurs. Plaidant sa bonne foi auprès de l’agente SNCF qui l’a contrôlé et expliquant être un client régulier qui avait bien acheté son billet, même avec un peu de retard, il n’a pu la convaincre, celle-ci lui opposant sans fins le respect de « la procédure ».

Pas d’aiguillage en vue

Face à ce mur, explique-t-il, il a refusé de décliner son identité et de payer cette régularisation (il avait déjà payé son billet 10 euros), et rappelé qu’il n’avait eu aucune intention de frauder. Ce à quoi, ajoute-t-il dans ses threads, l’agente lui aurait rétorqué qu’il pouvait « simplement avoir acheté un ticket en voyant les contrôles »(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Un passager verbalisé pour avoir échangé sa place, la SNCF s’excuse et annule l’amende de 270 euros
Accident mortel du TGV en Alsace : Des amendes et de la prison avec sursis requises
Bercy s’interroge sur le financement de l’accord avantageux sur les retraites de la SNCF
JO de Paris 2024 : Après les éboueurs, les cheminots appellent à la grève le 21 mai
Pas-de-Calais : Des migrants prennent d’assaut les trains vers les plages du calaisis
Railcoop : Les raisons de l’échec de cette coopérative ferroviaire qui voulait relancer la ligne Bordeaux-Lyon