La SNCF est priée par le gouvernement de revoir sa consommation énergétique

© SYSPEO/Sipa

La sobriété énergétique est le maître-mot de la rentrée. Comme toutes les grandes entreprises, la SNCF est appelée à revoir ses dépenses énergétiques, alors que la France se prépare à affronter une crise de l'énergie cet hiver. D'après les informations obtenues lundi par Le Parisien , la compagnie de transport ferroviaire aurait été sommée par le gouvernement de réduire sa consommation d'électricité, qui avoisine les 400 millions d'euros par an. En outre, l'exécutif aurait proposé à la compagnie de diminuer le nombre de trains en circulation pendant la saison froide. L'entreprise n'écarte pas cette possibilité, mais assure qu'aucun scénario n'est « privilégié » ou « décidé » : « Nous nous adapterons aux demandes du gouvernement. »

Craignant « des voyageurs qui restent à quai ou entassés dans les trains », un administrateur de la compagnie se questionne dans les colonnes du journal sur la viabilité « d’un plan de transport suffisamment dégradé pour avoir un impact réel sur la consommation d’électricité sans autre mesure forte ».

Lire aussi - SNCF, Eurostar, Thalys… 24 acteurs du rail s’engagent « pour un nouveau pacte ferroviaire européen »

Lundi, le ministère des Transports a tenu à rassurer les usagers en affirmant, auprès de l'Agence France-Presse, ne « pas avoir demandé de mesure de cette nature à la SNCF ». Il confirme toutefois, conjointement avec le ministère de la Transition énergétique, avoir exigé un plan de sobriété aux opérateurs de transport (ferroviaire, aérien...


Lire la suite sur LeJDD