SNCF : malgré la levée de la grève, les usagers sont en colère

·1 min de lecture

Une bonne nouvelle pour les voyageurs, un peu tardive. La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont décidé, hier, de lever leurs appels à faire grève sur l'axe TGV Sud-Est. Des primes de 600 euros pour les conducteurs et 300 euros pour les contrôleurs ont notamment été négociées. Mais la décision arrive trop tard, le trafic devrait rester très perturbé en France avec un train sur deux en circulation aujourd'hui selon la SNCF.

Cela qui risque de compliquer la tâche des étudiants qui vont devoir redoubler d'efforts pour aller en cours et surtout pour passer des examens. "Les trains que je prends d'habitude chaque matin, qui sont toutes les 30 minutes, ont tous été supprimés et ça rallonge énormément mon trajet", explique Florence, 20 ans.

Galère avant les partiels

"Je vais devoir aller dans une ville à dix minutes de chez moi, prendre un bus, prendre un RER...", détaille-t-elle. "Comme c'est la dernière semaine [avant les vacances], je pense que pas mal d'étudiants sont en partiel. Ça nous met dans une belle galère, surtout qu'on n'a pas forcément tous le permis." Au-delà de l'agacement, l'étudiante est aussi "vachement stressée" car elle a "très peur d'arriver une heure en retard à mon examen, même en ayant une marge". Surtout qu'avec les grèves, Florence a peur que "les trains soient bondés que je puisse même pas rentrer dans le train".

>> LIRE AUSSI - Où en est la privatisation des rails sur le réseau TER ?

L'annonce de la fin de la grève a pourtant été un grand soulagement pour be...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles