La SNCF invite le PSG à utiliser le TGV plutôt qu’un avion

Alain Krakovitch, directeur de TGV-INTERCITÉS au sein de la SNCF, a critiqué l’équipe de Kylian Mbappé pour un trajet Paris-Nantes en avion.

TRANSPORT - Et si le PSG se mettait sur les rails ? C’est en tout cas l’ambition affichée par la SNCF, à en croire le tweet partagé ce dimanche 4 septembre au lendemain de la rencontre de Ligue 1 entre le PSG et le FC Nantes.

En déplacement du côté de la Beaujoire, les joueurs parisiens ont emprunté un avion pour se rendre à Nantes, partageant certains de leurs moments sur les réseaux sociaux depuis les airs. De quoi donner des idées à Alain Krakovitch, directeur de TGV-INTERCITÉS pour la SNCF.

Sur les réseaux sociaux, le cadre de la SNCF a directement interpellé le club de la capitale afin de promouvoir les voyages en train, bien plus écologiques que l’avion pour un trajet sur une distance aussi courte. « Paris-Nantes est en moins de 2 heures en TGV INOUI. PSG, je re-re-renouvelle notre proposition d’offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs : sécurité, rapidité, services et eco mobilité », lance-t-il en défi au Paris Saint-Germain.

Un message sincère même si teinté d’ironie, qui a tout de même été repartagé en ligne par le ministre délégué chargé des Transports Clément Beaune, sans le moindre commentaire.

Messi épinglé, Liverpool salué

Cette invitation de la SNCF intervient dans un contexte particulier pour le secteur du transport aérien. De nombreuses célébrités et personnalités médiatiques ayant été épinglé par des citoyens soucieux de l’environnement durant l’été pour leur surutilisation de jets privés.

Sujet aux déplacements réguliers sur des périodes très courtes en avion, le monde du football n’échappe pas aux critiques. Lionel Messi, lui-même joueur du PSG, a récemment fait l’objet de critiques acerbes pour avoir utilisé son jet privé à plus de cinquante reprises depuis le mois de juin.

« Soit 1 502 tonnes de CO2 » selon l’association altermondialiste Attac qui a épinglé le joueur argentin sur la question vendredi. « C’est autant qu’un Français en 150 ans », a d’ailleurs souligné l’organisation, appelant elle aussi à réguler l’utilisation des jets privés.

Cependant, certains clubs de foot ont déjà pris le train en marche. À commencer par l’équipe de Liverpool en Angleterre. Soucieux des critiques, le club de Jürgen Klopp veille à son empreinte carbone et s’était par exemple déplacé en train pour rejoindre Londres en début de championnat le 6 août dernier.

Un trajet d’environ 350 kilomètres en train afin de rencontre l’équipe de Fulham, une démarche saluée par de nombreux observateurs et supporters, de plus en plus attentif à l’attitude des sportifs sur ce sujet.

VIDÉO - Révolution à la SNCF : les usagers pourront bientôt payer en plusieurs fois