SNCF Après le suicide d’un cheminot, des syndicalistes critiquent la direction

Libération.fr

Edouard, 42 ans, un cheminot du syndicat SUD rail, s’est jeté sous un train dans la nuit de vendredi à samedi, gare Saint-Lazare à Paris. Ils étaient environ un millier, mercredi, pour lui rendre hommage. Selon des membres de SUD, cela ne fait aucun doute, il a craqué devant «l’acharnement de la direction» et a été «victime de la répression syndicale». Une collègue confirme : «Il n’allait pas bien depuis pas mal de temps. Je le connais : s’il avait voulu se foutre en l’air pour des raisons personnelles et pas professionnelles, il ne l’aurait jamais fait dans sa gare.»

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Emission de polluants : Renault joue sur les mots
Uber et les VTC discutent de ce qui fâche: les tarifs
SNCF: accord trouvé sur le forfait jours avec la signature de l’Unsa
Wall Street accélère après la Fed
Etats-Unis: la Fed relève ses taux pour la 2e fois de l’ère Trump

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages