Snapchat s'ouvre aux développeurs et se pose en anti-Facebook

Ronfaut, Lucie
Grâce à ces options, des applications pourront intégrer certaines de leurs fonctionnalités sur Snapchat / CHRISTOPHE SIMON/AFP

La boîte à outils, baptisée «Snap Kit», permettra aux développeurs de proposer des options liées à Snapchat sur d'autres applications. Elle doit garantir une plus grande protection de la vie privée des utilisateurs.

Lorsque l'on veut se connecter à une application, on nous propose généralement trois options: créer un profil, se connecter avec son compte Google ou celui sur Facebook. Il faudra désormais compter avec Snapchat. L'application américaine a annoncé jeudi le lancement de «Snap Kit», sa plateforme pour les développeurs. Elle leur permet d'intégrer des options liées à Snapchat dans d'autres services, et vice versa.

Quatre «kits» sont proposés aux développeurs: «creative», «login», «bitmoji» et «story». Grâce à ces options, des applications pourront intégrer certaines de leurs fonctionnalités sur Snapchat, via des stickers, des filtres ou des liens à ajouter aux photos et aux vidéos. Par exemple, un utilisateur abonné à un service de fitness pourra afficher le nombre de ses pas sur une image envoyée via Snapchat. Le «Snap Kit» introduit aussi pour la première fois un système de «login»: déjà très utilisé par Facebook et Google, cette option permettra aux internautes de se connecter sur une application avec son compte Snapchat. Ils pourront également y publier des contenus liés aux Bitmojis, des avatars virtuels développés par Snap, ou y partager leurs Stories, un format qui regroupe des photos et des vidéos pendant 24 heures.

Ouverture progressive

Le lancement de «Snap Kit» vient mettre un terme à plusieurs années de froid entre Snap, l'entreprise qui développe Snapchat, et les développeurs. L'application encadrait jusqu'ici très strictement l'utilisation de ses données par d'autres services, bien plus que d'autres réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook. En 2015, après plusieurs années de tolérance, Snapchat avait officiellement interdit l'utilisation de plugins ou d'applications tierces qui puissent se (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Vous pouvez maintenant acheter des filtres géolocalisés sur Snapchat 
Les nouvelles concernant la mort de Snapchat sont très exagérées 
Des rues de Paris à Venice Beach, comment Snapchat a racheté la start-up française Zenly 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro