Snapchat : un nouveau trafic de faux certificats de vaccination anti-Covid démantelé

·1 min de lecture
Une personne se fait vacciner (Photo d'illustration).
Une personne se fait vacciner (Photo d'illustration).

Après l?interpellation, le 16 juillet, des personnes mises en cause dans un trafic de faux certificats de vaccination, le parquet de Bobigny a ouvert ce lundi une information judiciaire confiée à un juge d?instruction pour détention de faux documents administratifs, atteinte à un système de traitement automatisé de données, participation à une association de malfaiteurs et blanchiment en bande organisée et refus de remettre une convention de chiffrement. Le parquet a requis le placement en détention provisoire pour les deux têtes du réseau. Selon le parquet de Bobigny, interrogé par Le Point, il s?agit de la première affaire de trafic de fausses attestations vaccinales de son ressort.

Si les annonces pour trouver des « clients » ont été passées sur Snapchat, l?enquête a débuté vendredi soir au détour d?un contrôle de routine dans une rue de Bagnolet. Les policiers du service d?investigation de proximité des Lilas ont découvert sur un jeune homme de 24 ans une quarantaine d?attestations de vaccination contre le Covid avec des identités différentes. Ce dernier s?est présenté comme un employé de la Mairie de Paris censé centraliser les sésames en vue d?un voyage de groupe. Les investigations de la Sûreté territoriale (ST) de la préfecture de police ont permis de découvrir rapidement que l?individu mentait sur son statut et qu?il n?était pas employé municipal à Paris. Il a été placé en garde à vue.

À LIRE AUSSIPr Éric Caumes : « Tant qu?on ne sera pas vaccinés [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles