Les SMR sont-ils l’avenir de la filière nucléaire ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La course au gigantisme semble bel et bien terminée dans l’industrie nucléaire. La tendance est aujourd’hui aux «Small modular reactor» (SMR), des petits réacteurs modulaires (PRM) d’une puissance de 50 à 250 MW, soit 10 fois moins puissants qu’une centrale classique — l’EPR de Flamanvile actuellement en construction aura une puissance de 1.650 MW.

De nombreux projets sont ainsi en cours de développement dans le monde. La start-up NuScale Power, soutenue par des investisseurs privés et par le Département de l'énergie des États-Unis, a ainsi reçu l’approbation de son design par l’Autorité de sûreté américaine (NRC) en 2020. La Russie, qui vient de mettre à flot sa première centrale flottante avec deux réacteurs de 35 MW, travaille également à un concept à terre. La Corée du Sud, la Chine ou même Rolls-Royce planchent aussi sur des SMR.

En France, le SMR bénéficie du soutien d’Emmanuel Macron, qui a annoncé un investissement d’un milliard d’euros dans le nucléaire dans le plan France 2030. La France dispose de son propre projet, baptisé Nuward. Ce petit réacteur de 2 x 170 MW est le fruit d'une collaboration entre le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), EDF, Naval Group et TechnicAtome.

Nuward, le projet de SMR développé par le CEA, EDF et Naval Group et TechnicAtome. © Nuward Consortium
Nuward, le projet de SMR développé par le CEA, EDF et Naval Group et TechnicAtome. © Nuward Consortium

Remplacer les centrales à charbon

Alors que de nombreux projets sont à l’étude pour le nucléaire du futur, dont les réacteurs à fusion ou au thorium, les SMR ont l’avantage de fonctionner sur un concept éprouvé : l’eau pressurisée. « Globalement, un SMR est une centrale nucléaire classique miniature, résume Jean-Michel Ruggieri, responsable du programme SMR au CEA. Ces mini-réacteurs présentent de nombreux avantages : ils peuvent être assemblés en usine, ce qui diminue le coût et la durée de fabrication, s’intègrent facilement au réseau et produisent une énergie décarbonée et facilement pilotable ».

Zéro rejet radioactif même en cas d’accident grave

Selon l’expert, ces SMR seraient...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles