Smic : quelles seraient les conséquences d’une hausse ?

© AFP

Quelles seraient les conséquences d’une hausse du smic? Depuis 2021, dans un contexte d’amélioration du marché du travail et de sortie de la crise sanitaire, de reprise des tensions inflationnistes et d’érosion du pouvoir d’achat , l’idée d’une hausse du salaire minimum de croissance (smic) connait un retour en force dans le débat public. Véritable marqueur des partis de gauche, revendication constante et historique des syndicats ouvriers, le projet figure au premier chapitre du « programme partagé de gouvernement » publié par la Nouvelle union populaire économique et sociale (Nupes), arrivée deuxième du premier tour des élections législatives (25,66 %), le 12 juin, juste derrière la majorité présidentielle (25,75 %).

La Nupes prévoit de porter le smic à 1500 euros net par mois , soit une hausse de plus de 15 %. La même idée figurait aussi dans les programmes de tous les candidats de gauche à l’élection présidentielle.

La perspective d’une forte hausse du smic contredirait la stratégie française de modération salariale, en œuvre depuis plus de quinze ans, qui se traduit par l’absence de « coup de pouce » donné au salaire minimum. La seule exception à cette règle a été l’augmentation discrétionnaire de 0,6 % du 1ᵉʳ juillet 2012 , décidée à la suite à l’élection de François Hollande à la présidence de la République. Depuis la création du groupe d’experts sur le smic en 2009, tous les gouvernements successifs ont suivi à la lettre les préconisations de ses rapports annuels , ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles