Salaire minimum : où se situe la France par rapport aux autres pays du monde ?

Cyprien Tardieu
·4 min de lecture
Salaire minimum : où se situe la France par rapport aux autres pays du monde ?

Alors que l’Union européenne planche toujours sur un Smic européen, tour d’horizon dans différents pays où les pratiques ne sont pas toujours similaires.

Ajusté chaque année en France, le salaire minimum interprofessionnel de croissance s’élève en 2021 à 1 554,58 euros brut soit 1 231 euros net, sur la base de la durée légale du travail de 35 heures par semaine. Seuls cinq pays de l’Union européenne affichent un Smic supérieur à celui de la France d'après les données d'Eurostat. Parmi eux, le Luxembourg dont les salariés touchent un salaire de base de 2 201 euros brut. Derrière, on retrouve l’Irlande (1724 euros), les Pays-Bas (1685 euros), la Belgique (1626 euros) et l’Allemagne (1614 euros).

VIDÉO - Acheter un logement avec un SMIC, c’est possible

La Suisse sans égale

En queue de peloton, la Roumanie, la Hongrie et la Bulgarie ferment la marche avec des salaires minimums en-deçà de 500 euros brut mensuel. S’il convient de relativiser cet écart de salaires et le pondérer en rapport au coût de la vie, la fracture entre les pays d’Europe de l’Ouest et de l’Est crée bel et bien un déséquilibre dans l’UE. C’est d’ailleurs pourquoi la question de l’instauration d’un Smic européen fait actuellement débat à Bruxelles malgré de nombreuses oppositions.

Ironie du sort, c’est un pays au centre de l’Europe mais en dehors du groupe des 27 États membres, qui propose le Smic le plus élevé du monde. En septembre dernier, les habitants du canton de Genève, en Suisse, ont voté en faveur d’un salaire minimum de 23 francs suisses de l'heure, soit 21 euros. Rapporté au mois, la nouvelle loi garantit 4 086 francs suisses bruts (3 780 euros) pour 41 heures de travail hebdomadaire à n’importe quel travailleur. En revanche, il n'existe pas dans le pays de salaire minimum au niveau national.

VIDÉO - Le canton de Genève offre le salaire minimum le plus élevé au monde

Joe Biden veut faire un geste

À la différence de la France où il est national, de nombreux pays optent pour la régionalisation du salaire minimum comme en Suisse ou aux États-Unis. Outre-Atlantique, les écarts de rémunération entre certains États varient du simple au triple. "La rémunération minimale locale est au plus haut dans les riches régions démocrates (San Francisco (16,07 dollars), Seattle et New York (15 dollars), Californie (13 dollars) et au plus bas dans le Wyoming ou en Géorgie (5,15 dollars)", indique Le Monde. Pour contrer en partie ces disparités, Joe Biden a indiqué qu’il souhaitait doubler le salaire minimal fédéral pour le porter à 15 dollars de l’heure. "Entre le salaire minimal fédéral et local, c’est le plus élevé qui s’applique", précise le quotidien.

À LIRE AUSSI >> Immobilier : combien de mètres carrés pouvez-vous avoir dans les 20 plus grandes villes françaises avec un Smic ?

Au Canada aussi, la rémunération minimale dépend du territoire où se trouve l’emploi. Chaque province et territoire fixe son propre salaire minimum. Il oscille entre 16 dollars canadiens (10,84 euros) de l’heure au Nunavut et 11,45 dollars (7,76 euros) pour les habitants du Saskatchewan, rapporte jobillico.com. Payés au minimum 13,50 dollars (9,15 euros) de l’heure, les Québécois se situent pile dans la moyenne nationale.

Critiqué, le Qatar relève son salaire minimum

Sous le feu des critiques en raison des conditions de travail déplorables de ses ouvriers sur les chantiers de la Coupe du monde 2022, le Qatar suscite la polémique. Une récente enquête du Guardian rapporte que plus de 6 500 ouvriers originaires d'Inde, du Pakistan, du Népal, du Bangladesh et du Sri Lanka ont péri depuis dix ans. Hasard ou coïncidence ? Dix-neuf mois avant la grand-messe du football, le micro-État révise sa législation du travail.

Qataris ET travailleurs immigrés seront désormais payés au moins 1.000 rials (230 euros) pour un mois de travail à temps plein, soit environ un euro de l'heure. Auparavant, le salaire minimum était fixé à 750 rials (173 euros) par mois. "Le Qatar est le premier pays de la région à introduire un salaire minimum non discriminatoire dans le cadre d’une série de réformes historiques de la législation du travail du pays", souligne l'Organisation internationale du travail (OIT) dans un communiqué. Au regard du coût de la vie, quasiment identique à celui de la France, cette révision paraît bien dérisoire.

Ce contenu peut également vous intéresser :