Smic à 1.600 euros: Gabriel Attal assure que la mesure du Nouveau Front populaire "détruirait des emplois"

Gabriel Attal s'attaque au Nouveau Front populaire. Le Premier ministre s'oppose à la proposition de l'alliance de gauche d'augmenter le Smic à 1.600 euros net. Cette mesure "détruirait des emplois", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse de présentation de son programme ce jeudi 20 juin à Paris, à 10 jours des élections législatives.

Gabriel Attal estime que la promesse "paraît belle mais (qu'elle) n'est pas la solution". Il soutient que cette mesure détruirait "500.000 emplois" en France.

"J'aimerais pouvoir prendre cet engagement mais on sait que ça détruit des emplois et que ça plongerait des Français dans le chômage", affirme le Premier ministre.

Une baisse des cotisations

De son côté, il défend plutôt une baisse des cotisations sociales sur les salaires au-dessus du Smic, avec pour objectif "que les entreprises revalorise les salariés".

"Nous permettrons de porter (les salaires) progressivement plus facilement jusqu'à 2.000 euros par mois", assure-t-il. Le Premier ministre espère qu'ainsi moins de salariés resteront bloquer au niveau du salaire minimum.

>>> Plus d'informations à venir. Suivez notre direct.

Article original publié sur BFMTV.com