Le smartphone du patron d'Amazon piraté par un message WhatsApp du prince héritier d'Arabie saoudite?

1 / 2

Le smartphone du patron d'Amazon piraté par un message WhatsApp du prince héritier d'Arabie saoudite?

Le propriétaire d'Amazon, lui aussi, clique sur des fichiers malveillants. Le téléphone portable de Jeff Bezos a été piraté en 2018, par le biais d'un message WhatsApp envoyé par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, fait savoir le Guardian ce 22 janvier. 

Un rapport de sécurité commandé par l'équipe du milliardaire américain souligne qu'il était "hautement probable" que le téléphone du détenteur du Washington Post ait été infecté par un fichier vidéo malveillant, lors d'un échange amical en date du 1er mai 2018.

L’enquêteur privé FTI Consulting affirme que des "volumes exceptionnels de données" ont par la suite été téléchargés, complète l'agence Reuters. Les sources du Guardian ne précisent en revanche pas la nature de ces mêmes données, ni même la façon dont elles ont pu être mises à profit par la suite. 

Un démenti de l'Arabie saoudite

Le contenu du rapport que s’apprêtent à publier les Nations unies pourrait envenimer encore davantage les relations entre Jeff Bezos et le royaume saoudien, qui a admis sa responsabilité dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Ce dernier écrivait régulièrement dans le Washington Post, propriété du milliardaire américain.

L'annonce de ce piratage éclaire également sous un angle nouveau les révélations survenues au sujet de la vie personnelle de Jeff Bezos, et ayant mené à son divorce, début 2019. Le tabloïd américain National Enquirer a en effet mis la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi