slowthai parle de sa collab’ avec Gorillaz : “J’étais comme un kid à Noël”

François Moreau
·1 min de lecture

Tyron Kaymone Frampton, plus connu sous son sobriquet de sale gosse slowthai, était le premier à mettre une pièce dans le jukebox dans la Song Machine de Gorillaz en janvier dernier. Il posait aux côtés du duo punk rock britannique Slaves sur le titre Momentary Bliss, annonciateur d'un nouvel album, Song Machine, Season One : Strange Timez, sorti ce vendredi 23 octobre.

Attrapé au vol à la sortie du pub, slowthai évoque avec nous son histoire (intime) avec Gorillaz dans une interview express.

Comment as-tu rencontré Gorillaz ?

slowthai - Je pense que j'ai été contacté. Ils m’ont dit : “hey, tu veux qu’on se rencontre ?” Alors on s’est rencontré, mec. Au premier rendez-vous, ils m’ont joué des trucs et la fois d’après on avait mis en boîte la chanson. Je sais pas quoi te dire, depuis que je suis gosse j’écoute leur musique, c’était une sorte de rêve de faire un truc comme ça. J’ai beaucoup apprécié ce moment.

Comment s’est passé l’enregistrement ?

Eh bien, on est allé en studio. Ils avaient en gros la trame du morceau, on a chillé et puis j’ai écrit ma partie, mec. J’ai fait écouter aux gars,

Lire la suite sur lesinrocks.com