Slovaquie : Robert Fico dans un "état grave", le suspect mis en examen pour "tentative de meurtre"

Le ministre de l'Intérieur slovaque, Matus Sutaj Estok, a annoncé jeudi la mise en examen pour "tentative de meurtre" du tireur présumé, "un loup solitaire" qui a blessé par balles le Premier ministre Robert Fico. De son côté, le président élu de Slovaquie a appelé jeudi à "suspendre" la campagne des élections européennes.

Le président élu slovaque a appelé, jeudi 16 mai, à "suspendre" la campagne des européennes de juin dans un pays miné par les tensions, au lendemain d'un attentat qualifié de "politique" contre le Premier ministre Robert Fico, qui se trouve toujours dans un "état grave".

Pris pour cible mercredi, le dirigeant de 59 ans a subi une opération de cinq heures à l'hôpital Roosevelt de Banska Bystrica, dans le centre du pays, où il a été transporté par hélicoptère.

Il est "capable de parler" mais son état reste "très critique", selon le président élu, qui a pu s'entretenir "quelques minutes" avec lui jeudi. "Il peut parler mais seulement pour quelques phrases", a précisé Peter Pellegrini, devant l'hôpital. "Il est très, très fatigué. La situation est encore très critique."

L'assaillant présumé, un homme de 71 ans identifié par les médias slovaques comme un écrivain local, a été mis en examen jeudi pour "tentative de meurtre avec préméditation", a annoncé le ministre de l'Intérieur Matus Sutaj Estok, évoquant une attaque "motivée par des considérations politiques".

"C'était un loup solitaire" qui a décidé de passer à l'acte "après les résultats du scrutin présidentiel, dont il était mécontent", a-t-il dit.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Victime d'une tentative de meurtre, le Premier ministre slovaque devrait survivre
Robert Fico, Premier ministre slovaque, dans un état "critique" après une "tentative d'assassinat"
Populiste, misogyne et pro-Poutine, Robert Fico a reconquis la Slovaquie