Slovénie: violentes manifestations anti-confinement

·1 min de lecture
Des policiers maintiennent au sol un manifestant anti-confinement à Ljubljana
Des policiers maintiennent au sol un manifestant anti-confinement à Ljubljana

Une manifestation contre le confinement anti-coronavirus en Slovénie a dégénéré jeudi soir en violents affrontements à Ljubljana après que la police est intervenue pour disperser la foule à coups de gaz lacrymogène et de canons à eau.

Plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées devant le bâtiment du Parlement et certaines s'en sont prises aux policiers qui les avertissaient qu'elles violaient les disposiions prises pour lutter contre la pandémie.

Certains manifestants ont alors jeté des bouteilles, des pierres et des pétards sur les policiers anti-émeutes qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène et utilisé des canons à eau.

Lors des heurts qui ont duré plus de deux heures dans une partie du centre ville, au moins trois personnes ont été blessées, selon la chaine de télévision privée POP TV.

Le chef de la police de la capitale, Stanislav Vrecar, a indiqué à la presse "qu'une dizaine de policiers" avaient été légèrement blessés, la plupart par des jets de pierres.

"A 7H00 du soir la police avait rétabli l'ordre dans Ljubljana", a-t-il indiqué, ajoutant que dix manifestants avaient été arrêtés.

La Slovénie a été relativement épargnée par la première vague de la pandémie mais devant la hausse récente des cas (41.000 au total pour une population de deux millions d'habitants), le gouvernement a décrété le mois dernier un reconfinement, y compris un couvre-feu et la fermeture des écoles et des commerces non-essentiels.

bk/jsk/pvh/avz/lpt