Publicité

Sleep sacré Grand Prix à Gérardmer !

Le 31ème Festival International du Film Fantastique de Gérardmer a rendu son palmarès, au terme de cinq jours de pure adrénaline. Toutes sections confondues, il y avait 43 films provenant de 16 pays différents, qui ont enthousiasmé les fans du genre, fidèles comme chaque année au rendez-vous. Bravant les éléments, particulièrement un épais brouillard qui a donné à la perle des Vosges une atmosphère très inquiétante digne de Fog (1980), de John Carpenter.

À lire aussi Xavier Gens au JDD : « Sous la Seine, un blockbuster ambitieux avec une conscience écologique »

D’ailleurs, la région est devenue une terre de tournages, abritant notamment celui du Mangeur d’âme, de Julien Maury et Alexandre Bustillo, excellent thriller présenté hors compétition. En raison de l’affluence record, l’ouverture d’une cinquième salle est envisagée pour l’édition 2025. Mercredi, lors de la cérémonie d’ouverture, Bernard Werber, le président du jury longs métrages, avait annoncé que son choix se porterait sur un candidat se démarquant par son originalité, en espérant « trouver une pépite ». C’est chose faite avec Sleep, du réalisateur sud-coréen Jason Yu, ancien assistant de Bong Joon-ho, qui remporte le Grand Prix. L’histoire d’un couple dont les nuits sont perturbées par les crises de somnambulisme violentes du mari, qui terrorisent sa femme.

When Evil Lurks, de l’Argentin Demian Rugna, a gagné le Prix de la Critique ainsi que le Prix du Public, un événement rare

Deux Prix du Jury o...


Lire la suite sur LeJDD