Affaire Skripal: Le Conseil de sécurité de l'Onu va se réunir

La Grande-Bretagne a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu pour informer les Etats membres de la situation qui l'oppose à la Russie dans l'affaire de l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal à l'aide d'un agent innervant. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Lott (Reuters)

LONDRES/NATIONS UNIES (Reuters) - A la demande de la Grande-Bretagne, le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira ce mercredi à propos de l'affaire Skripal, cet ancien agent double russe empoisonné en Angleterre à l'aide d'un agent innervant de conception russe, a annoncé le Foreign Office sur son compte Twitter.

Lors de cette réunion, confirmée de source diplomatique à l'Onu, l'ambassadeur britannique rendra compte au Conseil de l'évolution de l'enquête.

La Première ministre britannique Theresa May, qui avait donné à Moscou jusqu'à mardi minuit pour apporter des éclaircissements sur cette affaire, a prévu de faire une déclaration dans la journée devant la Chambre des communes.

La Grande-Bretagne réfléchit à des sanctions contre la Russie dont May estime que l'implication est probable dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, dans le sud de l'Angleterre.

Selon Sky News, Londres va expulser un nombre important de diplomates russes.

La Russie dément toute implication dans cette attaque et a dénoncé un "numéro de cirque" de la part du gouvernement britannique.

(Stephen Addison et Michelle Nichols; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles