Les skippeuses Alexia Barrier et Clarisse Crémer racontent leur Vendée Globe

·1 min de lecture

Cette année, 33 skippers se sont engagés dans la plus belle course à la voile au monde : le Vendée Globe. Parmi tous les athlètes, six femmes ont participé à l'édition en 2021, un record. En terminant douzième du classement général et en bouclant son tour du monde en 87 jours, deux heures et 24 minutes, Clarisse Crémer a explosé le record féminin détenu par Ellen MacArthur. En 2001, la Britannique avait bouclé la course en 94 jours, quatre heures et 25 minutes. Au micro d'Europe 1, la championne française revient avec Alexia Barrier, skippeuse toujours dans l'Océan Atlantique, sur leurs performances. 

>> LIRE AUSSI - Clarisse Crémer : "Être la première du Vendée Globe, ce n'était pas l'objectif en soi"

"On découvre la force du mental"

"J'ai vraiment beaucoup plus de confiance en moi maintenant qu'il y a trois mois", explique Clarisse Crémer, une semaine après avoir posé les pieds sur la terre ferme. "On découvre petit à petit nos limites et on se rend compte qu'elles sont beaucoup plus loin que ce qu'on aurait imaginé. Et on découvre aussi la force du mental", raconte-t-elle. Seule sur son voilier, elle raconte qu'elle a dû monter en haut de son mât pour réparer une voile, malgré une importante blessure aux jambes. "On se rend compte du pouvoir presque magique du mental. Ce sont des choses qui, après, servent dans la vie de tous les jours pour se sentir plus forte. Et ça, c'est très précieux." 

"On a aussi nos places dans des milieux d'hommes"

Interrogée sur sa place de ...


Lire la suite sur Europe1