Ski : l’ESF soupçonnée de détournement de fonds

Le syndicat interprofessionnel de la montagne accuse l’école de ski française d’avoir détourné à son profit les aides du fonds public de solidarité Covid. Ces derniers mois, elle n’aurait pas payé ses moniteurs pour que ceux-ci bénéficient de l’aide financière d’État. Certaines écoles de ski auraient donc gardé pour elles la majorité des revenus générés par les cours. Yannick Vallençant, le président du syndicat, a saisi le parquet national financier. Il dit avoir en sa possession des échanges de mail qui attestent ce qu’il avance. “Pour moi c’est une espèce de manipulation comptable (...) concrètement, ce qui s’est passé, c’est que c’est la collectivité nationale, via le fonds de solidarité, qui payait les honoraires dus aux moniteurs au lieu de leur école de ski”, explique-t-il.L’ESF nie et porte plainte L’ESF nie ces accusations. “Elles sont totalement infondées et ne reposent sur rien, que sur le fantasme d’un syndicat minoritaire qui entend se faire une publicité au niveau national en racontant n’importe quoi, j’attends avec sérénité que la justice soit saisie” affirme son avocat, maître Olivier Baratelli. L’école a porté plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre du syndicat qui l’accuse.