Ski alpin: Goggia reste la reine de Cortina

La skieuse italienne Sofia Goggia reste la reine des Dolomites et de la vitesse avec une quatrième victoire en cinq descentes cette saison, vendredi lors de la première descente de Cortina d'Ampezzo où la N.1 mondiale américaine Mikaela Shiffrin a frôlé le podium.

"Supersofia" n'a pas boudé son plaisir, prenant le temps de longuement saluer les tifosi ayant bravé le froid avant de se présenter devant la presse.

"A Cortina, on court à la maison, mais il ne faut pas perdre d’énergie avec tous les gens qui viennent nous voir, la famille et les fans, qui sont aussi tous de ma famille!", a souri la star italienne.

De Cortina, elle gardait le souvenir d'une belle victoire déjà en descente l'an dernier mais aussi d'une chute le lendemain en super-G qui lui avait valu de rejoindre diminuée les Jeux olympiques de Pékin.

Car si le village de Cortina, plus bas, garde un air de Noël avec ses décorations et ses sapins de Noël à tous les coins de rue, l'exigeante piste Olympia delle Tofane ne fait pas de cadeaux. La piste qui accueillera les épreuves féminines des JO-2026 ne s'offre qu'aux techniciennes hors pair ou... aux têtes brûlées comme Sofia Gogia.

Pour sa troisième victoire en descente dans la station de Vénétie, moins d'une semaine après une lourde chute sur le super-G de St Anton (Autriche), l'Italienne a devancé de 13/100 la double championne du monde (2017 et 2019) slovène Ilka Stuhec, de retour à son meilleur niveau, et de 36/100 l'Allemande Kira Weidle.

- Shiffrin pense au podium -

Avec ce quatrième succès cette saison, avant une nouvelle descente programmée vendredi à Cortina, la flamboyante Bergamasque de 30 ans paraît déjà sans rivale dans la course au petit globe de la spécialité avec plus de 200 points d'avance.

Mais Goggia a tremblé jusqu'au bout, notamment lorsque que le soleil a fait son apparition, améliorant la visibilité pour les concurrentes parties un peu plus tard.

"Nous on a eu moins de visibilité dans la partie centrale, mais je pense avoir été solide du début à la fin, sans avoir été parfaite", a analysé l'Italienne, soulignant être encore gênée par sa blessure récente à une main qui l'empêche de "pousser fort" au départ.

L'arrivée du soleil n'a pas profité à la Suisse Corine Suter, tombée après une chute mais sans trop de gravité apparente. Mais Mikaela Shifrin, elle, s'est fait plaisir et n'est pas passée loin du podium, terminant à seulement 14/100 de la troisième place.

L'Américaine en profite pour asseoir toujours plus sa domination au classement général avec ce beau résultat dans une discipline qui n'est pas sa spécialité de départ, à un peu plus de deux semaines des Mondiaux de Courchevel/Méribel en France (6-19 février).

De quoi accroître l'appétit de l'ogresse américaine aux 82 victoires pour la deuxième descente vendredi: "Je n’ai pas forcément des attentes en descente, mais c’est difficile de finir ainsi quatrième, aussi près du podium, sans se dire que je pourrais être sur le podium demain."

"Je me suis senti très bien toute la course. Il n’y a pas de choses particulières à améliorer, juste essayer de refaire à peu près la même chose", a lancé l'insatiable américaine, qui n'est plus qu'à une victoire du record absolu de victoires en Coupe du monde pour une skieuse.

alu/chc