Ski alpin: Goggia chute à Cortina, Stuhec renaît

L'énième chute de la favorite Sofia Goggia, au lendemain de sa victoire lors de la première descente de Cortina d'Ampezzo, a permis samedi à la Slovène Ilka Stuhec de refermer une longue parenthèse en s'offrant son premier succès en près de quatre ans.

Depuis son deuxième titre mondial de descente en février 2019 à Are (Suède), son dernier succès, "il s'est passé pas mal de temps et tant de choses sont survenues" a rappelé la double championne du monde de descente (2017 avant 2019).

Il faut même remonter plus loin encore pour retrouver son dernier succès sur une étape de Coupe du monde, en décembre 2018 sur le super-G de Val Gardena.

"C'est fou, je suis très, très heureuse! Pendant ces années (sans victoire, ndlr), il y a eu des moments où je me suis demandée pourquoi je faisais ça, c'est super d'être de retour", a ajouté la Slovène, âgée de 32 ans, après avoir triomphé d'une descente raccourcie en raison d'un fort vent dans la partie haute de la piste Olympia delle Tofane.

La Slovène avait beaucoup gagné dans les années 2016 et 2017 mais on l'a ensuite beaucoup moins vu sur les podiums en raison d'une série de blessures. Elle avait déjà affiché sa belle forme vendredi en prenant la deuxième place derrière Sofia Goggia.

La reine de la vitesse italienne, en tête du classement de la spécialité grâce à ses quatre victoires lors des cinq premières descentes de la saison, a toutefois de nouveau chuté, comme la semaine dernière à St Anton (Autriche).

Rien de grave pour "SuperSofia", habituée aux chutes, mais un peu de frustration dans l'aire d'arrivée: "Je suis déçue parce que ce n'était qu'une erreur minime, ce n'est pas quelque chose qui va me retirer de l'assurance... C'était une erreur, voilà. Mais on repart tranquillement pour le super-G de demain (dimanche, ndlr)", a-t-elle lâché aux journalistes.

- Gauché chute -

Sa compatriote Elena Cutroni a consolé les tifosi emmitouflés présents dans les gradins en terminant troisième, à 34/100 de Stuhec.

Mais l'autre beau retour surprise du jour est celui de Kajsa Vickhoff Lie, deuxième à 26/100 après être partie avec le dossard N.30, loin des meilleures.

Gravement blessée à une jambe en février 2021 à Val di Fassa, la Norvégienne a manqué toute la saison dernière et n'a pu disputer les Jeux olympiques de Pékin il y a un an. De retour sur le Cirque blanc depuis fin 2022, elle ne décroche que le deuxième podium de sa carrière, deux ans après le premier, célébré comme une victoire avec l'encadrement de son équipe.

"C'est incroyable, je n'ai pas les mots", s'est-elle réjouie.

"Il y a un an, j'avais réservé un voyage au Skri Lanka pour faire du surf, juste pour être ailleurs pendant les Jeux parce que j'avais encore trop mal à ma jambe. J'ai su être patiente, je suis fière de moi et de pouvoir skier de nouveau sans douleur", a-t-elle ajouté.

La N.1 mondiale, l'Américaine Mikaela Shiffrin a réalisé une belle septième place après avoir échoué au pied du podium vendredi.

La Suissesse Corine Suter, championne olympique et championne du monde en titre de descente, a elle déclaré forfait "par précaution" après sa chute vendredi, y compris pour le super-G au programme dimanche en clôture de ce week-end à Cortina, qui accueillera en 2026 les prochains jeux Olympiques d'hiver.

Du côté des Françaises, seule Romane Miradoli entre in extremis dans le Top-20 (19e à 1 sec 12/100) alors que Laura Gauché est partie à la faute au lendemain de sa meilleure performance en Coupe du monde en descente (7e).

alu/obo