Ski : Alexis Pinturault remporte le gros globe de cristal et se taille une place parmi les géants

·1 min de lecture

La vidéo date de fin 2014. Lors d'une table ronde organisée par le magazine Ski Chrono, Jean-Claude Killy et Luc Alphand dissertent sur leur gros globe de cristal, posent une main sur l'épaule d'Alexis Pinturault, sagement assis au milieu, et refilent "la patate chaude" à celui qui est déjà présenté comme le successeur. Ils auraient pu "passer le témoin" mais cette expression à connotation négative était aussi une manière de raconter l'immensité de la tâche à accomplir pour remporter le classement général de la Coupe du monde, impliquant une constance tout-terrain durant cinq mois.

La patate chaude sera restée sept saisons dans ses gants. Le Savoyard s'en est débarrassé le jour de ses 30 ans avec la manière des grands de ce monde. En survolant le géant de Lenzerheide (Suisse), en profitant de la défaillance du local Marco Odermatt et de la générosité du ciel, il s'est adjugé le gros globe, l'enluminant de celui de la spécialité. Il recevra dimanche son trophée mais pour les larmes, il a donné samedi, pour "la première fois de [sa] vie". Car ce couronnement, l'homme aux 70 podiums de Coupe du monde est allé le chercher.

A l'horizon : les JO 2022 et les Mondiaux 2023

Devancé par la légende Marcel Hirscher en 2019, frustré par Aleksander Aamodt Kilde (et la pandémie) en 2020, Pinturault était moins souverain ces dernières semaines. En deux manches maîtrisées, il a dissipé les doutes et donné du sens à ses choix, lui qui avait failli raccrocher au lendemain de Mondiaux 2017 ratés...


Lire la suite sur LeJDD