Skate : l'activité a de nouveau le vent en poupe

Avec le skate, on ne garde jamais les pieds sur terre bien longtemps. L’activité défie la gravité et surtout le temps. Né sous les pieds de surfeurs californiens, le skate prend vraiment son essor en France dans les années 70. Une bonne façon de s’approprier l’espace urbain, y compris dans le métro. S’il traverse les générations, c’est grâce à la liberté qu’il propose. Une vraie liberté Se sentir libre d’évoluer où bon nous semble est une sensation grisante, à n’importe quel âge. "Dans ma tête, j’ai 7 ou 8 ans… 48 ans… ! J’ai commencé le skate en 1979", explique Mathias Thomer, co-fondateur d’un skate park. Pour lui, ce sport est accessible à tous. Personne n’est jugé. "On a vraiment l’intention de s’exprimer librement, avec beaucoup d’agilité", ajoute-t-il.