Sixième mobilisation anti-pass sanitaire en France, la participation de nouveau en baisse

·1 min de lecture

Les cortèges ont rassemblé à travers la France 175.503 personnes, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, contre 214.845 manifestants la semaine précédente, un chiffre déjà en baisse. Le collectif militant Le Nombre Jaune, qui publie un décompte ville par ville, a de son côté recensé 357.100 manifestants "minimum" en France, contre 388.843 manifestants la semaine passée.

Pour ce sixième week-end de mobilisation consécutif, des défilés ont de nouveau eu lieu du nord au sud, sans débordements importants. Vingt personnes ont été interpellées et un membre des forces de l'ordre a été blessé, a précisé Beauvau. "Vaccinez-vous si vous voulez, mais on est contre un pass à l'hôpital ou pour aller faire ses courses, on demande l'abrogation de la loi", a clamé à Pau (77.000 habitants) une des figures emblématiques du mouvement des "gilets jaunes", Jérôme Rodrigues, face à 2.700 manifestants selon la police.

Le pass sanitaire a été étendu depuis lundi à plus de 120 grands centres commerciaux et magasins de région parisienne et de la moitié sud de la France. Il peut s'agir d'une preuve de vaccination complète, d'un test antigénique de moins de 72 heures ou d'une preuve de maladie dans les six derniers mois. A Lille, le cortège - de 3.200 personnes selon la préfecture - avançait derrière la pancarte "Dégageons Macron avec son pass et ses réformes à la con". Apparaissaient quelques pompiers ainsi que des soignants - soumis à la vaccination obligatoire - telle une femme en blouse bl...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles