Sixième extinction de masse : « Il n’y a plus aucun doute. »

·1 min de lecture

« Ah, quand j’étais petit, il y avait bien plus d’oiseaux dans les jardins ! » Vous aussi, vous l’avez peut-être déjà entendue, cette phrase. Dans la bouche de votre grand-mère ou dans celle de votre oncle. Peut-être même que vous l’avez déjà prononcée vous-même. « Elle est de l’ordre de l’impression. Mais elle traduit bien la réalité de ce que nous vivons », nous assure Benoît Fontaine, chercheur au Museum national d’histoire naturelle. Il est le coauteur d’un article qui confirme que notre Planète est en train de vivre les prémices d’une sixième extinction de masse.

Rappelons que, sur notre Terre, les espèces vont et viennent en quelque sorte. Des espèces apparaissent. D’autres disparaissent. Dans ce que l’on pourrait qualifier de cycle « normal » de la vie. Mais, dans l’histoire de notre Planète, les chercheurs ont déjà identifié plusieurs accidents de parcours. Plusieurs épisodes au cours desquels le taux d’extinction a littéralement explosé. L’exemple le plus récent — et probablement aussi le plus connu de tous —, c’est celui qui date d’il y a environ 65 millions d’années. Et qui se situe à la limite entre la période géologique du Crétacé et celle que l’on a longtemps appelée le Tertiaire.

Les scientifiques parlent d’ailleurs de crise du Crétacé-Tertiaire. Le jour où les dinosaures ont été rayés de la carte. Enfin… le jour… Il est peut-être bon de préciser à ce stade que l’histoire s’est tout de même jouée sur plusieurs milliers d’années. Voire dizaines de milliers d’années. Même si, à l’origine de cette crise, les chercheurs placent un événement très ponctuel : la rencontre violente entre notre Terre et une météorite.

Le dernier jour des dinosaures sur Terre

« Certes, lorsque le dernier individu d’une espèce meurt, l’espèce en question disparaît pour ainsi dire du jour au lendemain. Mais le processus dans son ensemble reste graduel et parfois difficile à appréhender à l’échelle humaine », nous fait remarquer Benoît Fontaine. Pourtant cette fois, il semble bien...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles