La sixième extinction de masse est beaucoup plus importante qu'on ne le pensait. Voici pourquoi

·2 min de lecture

Notre planète Terre a connu cinq extinctions de masse depuis les derniers 500 millions d’années. Ces crises biologiques sont brèves à l’échelle des temps géologiques et engendrent systématiquement l’anéantissement d’au moins la moitié des espèces vivantes. Les causes hypothétiques de ces extinctions sont liées à des changements climatiques (intense période glaciaire, volcanisme) et à des météorites. De nos jours, tout indique que nous sommes au seuil de la 6e extinction, qui se démarque par la différence que nous sommes les responsables de cette crise. Un des indicateurs de cette extinction est la quantité d’animaux en voie de disparition.

L’importance des invertébrés

Sur les dernières décennies, les études sur les populations d’animaux se limitaient essentiellement aux vertébrés comme les mammifères, les oiseaux, les reptiles et les amphibiens. Cela a conduit à ce que les animaux que l’on retrouve sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) soient principalement des vertébrés, qui sont alors les animaux les mieux étudiés et référencés.

Ceci est un problème de taille car les vertébrés représentent moins de 3 % des espèces animales vivant sur Terre et donc ne permettent pas de mesurer la réelle quantité d’espèces en cours d’extinction ou éteinte sur notre Planète. Pour obtenir des valeurs fidèles à la réalité, il est important de prendre en compte toutes les espèces d’invertébrés comme les insectes, les limaces, les méduses, les végétaux, etc.

Entre 1 et 2 % des insectes disparaissent chaque année

Seulement, les études sur les invertébrés ont été longtemps mises de côté pour plusieurs raisons. Par exemple, une grande partie des invertébrés, comme les insectes, sont très petits et vivent en très grande communauté ce qui rend plus compliqué leur recensement et leur étude contrairement aux gros mammifères. On peut aussi pointer le manque d’intérêt pour les animaux de tailles petites, voire minuscules, qui a conduit à les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles