La "sixième dose" de Pfizer, un défi de plus dans la campagne de vaccination

·1 min de lecture

Le laboratoire Pfizer va réduire le nombre de flacons de vaccin contre le Covid-19 livrés aux pays européens. Les autorités sanitaires considèrent qu’avec un flacon, on peut finalement injecter six doses et non pas cinq et Pfizer argue qu'il s’était engagé sur un nombre de doses et non de flacons. Ce qui contraint en revanche le personnel médical à d’infinies précautions, car prélever six doses au lieu de cinq nécessite un geste bien particulier.

EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 22 janvier

"La sixième dose peut être plus ou moins simple à récupérer"

Les autorités sanitaires ont donc publié des notices techniques à destination des vaccinateurs. Le geste demande plus de concentration, confirme le professeur Olivier Epaulard, infectiologue au CHU de Grenoble, où 400 personnes sont vaccinées chaque jour. Cette procédure exige aussi d’utiliser un certain type d’aiguilles très fines pour limiter les pertes. Chaque dose comprend précisément 0,3 ml. "Concrètement, on ne veut pas que, lorsqu’on reconstitue les doses de vaccin, il y en ait trop qui reste dans les aiguilles de prélèvement. En général, on arrive presque toujours à prélever six fois 0,3 ml mais la sixième dose peut être plus ou moins simple à récupérer."

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Tout est fait pour équiper rapidement les centres de vaccination avec ces aiguilles adaptées, indique le ministère de la Santé. En cas d’échec, s’il ne reste plus...


Lire la suite sur Europe1