Six Nations : que retenir du Tournoi du XV de France ?

·1 min de lecture

"Un peu assommé". Les mots choisis par Gregory Alldritt vendredi soir après la défaite sur le fil contre l’Ecosse (23-27). Quelques heures plus tôt, les Bleus rêvaient encore de remporter le Tournoi des Six Nations. Il fallait pour cela qu’ils s’imposent avec le bonus offensif et 21 points d’écart. Mais la marche était trop haute et les Bleus terminent finalement deuxièmes de la compétition. De l’euphorie à la tristesse, les Bleus et leurs supporters seront passés par toutes les émotions depuis le début du mois de février. Voilà quelques points à retenir du Tournoi des Tricolores.

>> LIRE AUSSI - L’Ecosse s'impose 27-23 et anéantit les rêves français

Des fins de matchs enflammées

Qu’elles aient donné envie de sauter de joie dans son canapé ou de verser quelques larmes, les fins de matchs des Bleus n’ont pas laissé les spectateurs indifférents ni ménagé leurs cœurs. Contre l’Irlande, il a fallu tenir, ne pas craquer pour conserver ces deux petits points d’avance et s’imposer à Dublin, dix ans après la dernière victoire en terre irlandaise (15-13). Contre l’Angleterre cette fois, l’essai de Maro Itoje à trois minutes de la fin de la rencontre avait permis aux Anglais de s’imposer sur le fil (23-20). Puis face aux Gallois, le sort avait tourné à l’avantage des Français avec un dernier essai de Brice Dulin après la sirène (32-30). Un essai synonyme d’espoir : les Bleus pouvaient aller chercher la victoire du Tournoi contre l’Ecosse la semaine suivante. On connait finalemen...


Lire la suite sur Europe1