SIX NATIONS - Les Bleus renouent avec le succès face à l'Italie

SIX NATIONS – Après quasiment un an de disette, le XV de France a enfin renoué avec le succès vendredi soir à Marseille, face à l’Italie (34-17), lors de la 3e journée du Tournoi. Pour le spectacle, on repassera.

Avec Grosso, Bastareaud a été le meilleur Français vendredi soir… REUTERS/Jean-Paul Pelissier

 

Après quasiment un an sans succès, les Bleus ont enfin retrouvé le sourire vendredi soir face à l’Italie. Et c’est le public du Stade Vélodrome, actuellement gâté avec l’OM, qui a eu droit à la première victoire des Bleus dans le Tournoi 2018, après 2 revers face à l’Irlande et l’Ecosse lors des deux premières journées.



Rongés par les revers (7 sur les 8 dernières rencontres) et les affaires (la virée nocturne en Ecosse a laissé des traces), les Tricolores étaient si mal en points avant le coup d’envoi que l’on en venait à craindre la fameuse cuillère de bois (0 pointé dans le Tournoi), qu’affectionnent particulièrement les Italiens, abonnés à ce “trophée” depuis 2 ans.


Après une première période particulièrement lénifiante – marquée d’entrée (6e) par un essai en force de Gabrillargues (son premier en Bleu) et la réaction rapide de la Squadra Azzurra (essai de pénalité à la 12e) – le match s’est un poil emballé au retour des vestiaires. Brouillons lors du premier acte, les Bleus ont fini par trouver deux fois la faille grâce à Bonneval (60e) et l’excellent Bastareaud (73e) sur de belles actions offensives.


Au moment où le public marseillais se mettait à rêver du point de bonus offensif, les Tricolores gâchaient encore de belles occasions et c’est finalement l’Italie qui réduisait la marque grâce à un essai de Minozzi (79e). Si les Bleus sont enfin sortis de la dépression, les Transalpins sont dans le dur avec ce 15e revers de rang.

Les tops et les flops
Méga top pour Bastareaud qui a été le meilleur Français sur la pelouse. L’air marin lui réussit bien. Mention très bien également pour Grosso, dans tous les bons coups. Hormis son premier tir raté suite à l’essai de Gabrillargues, Machenaud a fait ensuite un sans faute au pied. Côté Italien, pas grand monde n’est sorti du lot. Malgré une belle envie collective, les limites de cette équipe sont frappantes. La bande à Parisse file droit vers une 3e cuillère de bois d’affilée.