Un des six chefs d'accusation contre Harvey Weinstein annulé

LExpress.fr
Le témoignage de Lucia Evans, qui accusait le producteur de fellation forcée, a été affaibli par les révélations d'une amie.

C'est une victoire pour la défense. Un juge new-yorkais a annulé jeudi l'un des six chefs d'accusation qui pesaient sur le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein. Le ministère public avait accepté l'annulation de ce chef d'accusation pour agression sexuelle, suite à l'affaiblissement du témoignage de Lucia Evans, qui accusait Harvey Weinstein de fellation forcée en 2004. 

LIRE AUSSI >> Sept femmes sur dix victimes de violences en ont parlé grâce à #Metoo  

Dans un document rendu public jeudi mais déjà connu des parties et du juge, l'accusation reconnaît qu'une amie de Lucia Evans a indiqué, lors d'une audition en août, l'avoir entendue dire qu'elle avait fait la fellation de son plein gré pour obtenir un rôle. Une version qu'a ensuite niée Lucia Evans lors d'une nouvelle audition, selon le même document. 

"Il ne s'agit pas de stigmatiser les victimes"

"C'est un développement très important", a commenté après l'audience l'avocat de l'ancien magnat d'Hollywood, Benjamin Brafman, qui a laissé entendre que le ministère public devrait poursuivre madame Evans pour parjure. La défense cherche à faire annuler toute la procédure et a déposé, début août, un recours en ce sens. 

LIRE AUSSI >> Affaire Weinstein: Emma de Caunes accuse à son tour le producteur, Obama "écoeuré" 

Le juge doit encore se prononcer sur ce recours, qui a mis au jour des correspondances montrant que la victime présumée a maintenu des contacts étroits et affectifs avec Harvey Weinstein après l'agression sexuelle présumée. Il a fixé la prochaine audience au 20 décembre. 

"Il ne s'agit pas de stigmatiser les victimes", a prévenu Benjamin Brafman, ou de "suggérer qu'une femme qui témoigne ne devrait pas être crue". "Il s'agit de la preuve qu'une personne qui a témoigné a menti devant un grand jury", a-t-il ajouté. 

Interpellé fin mai

Harvey Weinstein a été interpellé fin mai à New York, huit mois après la publication des premières accusations de harcèlement sexuel, d'agressions sexuelles et de viol le visant. Il a ét...Lire la suite sur L'Express.fr

Un des six chefs d'accusation contre Harvey Weinstein annulé

Harvey Weinstein: un juge annule un des chefs d'inculpation

Agresseurs sexuels: le psy pour échapper à la prison

Le Français Jean-Claude Arnault jugé pour viol en Suède