Situation sécuritaire dans l'est de la RDC: un sommet prévu ce mercredi à Luanda

AFP - JORGE NSIMBA

Au Nord-Kivu, un calme précaire règne sur les différentes lignes de front entre l’armée congolaise et les rebelles du M23. Une accalmie qui intervient alors qu’un sommet doit se tenir ce mercredi 23 novembre 2022 en Angola.

Annoncé pour le lundi 21 novembre 2022, c’est finalement ce mercredi 23 novembre que le sommet de Luanda doit avoir lieu. Le président de RDC Félix Tshisekedi y sera présent. Si cette participation était encore en suspens dans la matinée de ce mardi, une partie de la délégation congolaise s'est finalement mise en route dans l'après-midi. « Il y a vraisemblablement eu des garanties », a expliqué une source proche de la présidence, sans les détailler.

Selon Luanda, « en principe », le président rwandais Paul Kagame, son homologue burundais Evariste Ndayisimiye ainsi que Uhuru Kenyatta, facilitateur de la communauté est-africaine pour cette crise, ont confirmé leur venue dans la capitale angolaise.

Second souffle au processus de médiation de Luanda

L’objectif est de donner un second souffle au processus de médiation de Luanda, ralenti depuis l’été et la présidentielle qui a vu la réélection de Joao Lourenço. Il s’agit de relancer les discussions entre Congolais et Rwandais, de parvenir à une « désescalade » entre les deux pays à travers « le plan de paix pour l’Est de la RDC ».

► À écouter aussi : Décryptage – RDC : le retour du M23 aux portes de Goma


Lire la suite sur RFI