"Situation absurde" : Darmanin vole au secours du chef sanctionné par l'Urssaf

C'est un fait-divers qui a fait réagir jusqu'au sommet de l'État. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a tweeté ce lundi 21 octobre au sujet du redressement fiscal de 14.000 euros d'un chef cuisinier, sanctionné pour avoir mangé dans son propre restaurant. Gérald Darmanin a reconnu que la "situation" était "absurde" et le résultat d'"une règle obsolète". Pour rappel, le chef Arnaud Bloquel, exploitant deux restaurants à Saint-François en Guadeloupe, dénonçait le redressement fiscal dont il avait fait l'objet en 2018 après une inspection de l'Urssaf. On lui reprochait en effet d'avoir pris ses repas dans son propre restaurant.

La médiatisation de son affaire lui aura peut-être été bénéfique puisque le ministre a assuré qu'il allait "proposer au plus vite avec Agnès Buzyn de changer cela et demander aux URSSAF de reconsidérer le cas de ce chef cuisinier". Le fonctionnaire de l'organisme public chargé de recouvrer les cotisations sociales des entreprises reprochait au cuisinier de ne pas avoir déclaré ses repas pris dans son restaurant en avantage en nature, comme se doit de le faire un gérant majoritaire dans un établissement. Problème, alors que le chef assurait au site L'Hôtellerie Restauration se restaurer "avec des pâtes ou des plats simples et peu coûteux, comme le reste de (son) équipe dont le repas apparaît à environ 6 euros sur leur bulletin de paie", l'inspecteur s'est basé sur le prix moyen d'un repas servi aux clients dans son restaurant étoilé, soit 107 euros. Résultat : un redressement fiscal de 14.000 euros que le chef est parvenu à échelonner sur trois années.

>> À lire aussi : Un chef écope de 14.000 euros de redressement pour avoir mangé dans son propre restaurant

Pour rappel, la mésaventure de ce restaurateur découle d’une stricte réglementation. Comme le détaille Fabien Desmazure sur le site village-justice, "la fourniture de repas par une entreprise à ses salariés ou à ses dirigeants est considérée en droit de la sécurité sociale comme un avantage

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une femme distribuant des prospectus vole 160 colis postaux en neuf mois
Jean-Paul Delevoye invectivé à la fête de l’Humanité, un américain "vole" des milliers de points SkyBonus… Le flash éco du jour
Malus Auto : Gérald Darmanin ne veut pas d'une surtaxe basée sur le poids
Un chef écope de 14.000 euros de redressement pour avoir mangé dans son propre restaurant
Les PME françaises mal préparées au Brexit, l'atterrissage du plus long vol du monde... Le flash éco du jour