Sites de voyages : le prix devra s’afficher d’emblée

Libération.fr
Sites de voyages : le prix devra s’afficher d’emblée

Un nouvel arrêté, publié dans le «Journal officiel» du jeudi 13 avril, renforce l’information des consommateurs lorsqu’ils réservent un billet de transport. Cela dès le début du processus.

A quelques mois des vacances d’été, la nouvelle semble plutôt bonne. Un arrêté publié le 13 avril aux JO oblige les professionnels de voyage à afficher la couleur sur les prix, les trajets, les arrêts proposés, notamment concernant les autocars… Dès l’arrivée des acheteurs sur les sites des compagnies ou des comparateurs, tout devra dorénavant être publié de manière claire. «L’information sera plus claire et uniformisée», affirme Vincent Designolle, directeur de cabinet à la DGCCRF, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Compagnies aériennes et comparateurs en ligne devront en outre également informer de la possibilité du remboursement des frais d’aéroport en cas d’annulation du vol. «Aujourd’hui, la plupart des consommateurs ignorent ce droit, explique Vincent Dessignolle. Et quand ils sont au courant, ils ont du mal à le faire valoir.»

«J’ai acheté une valise aux bonnes dimensions, ça m’a coûté moins cher»

Ces nouvelles mesures devraient en fait mettre fin à un certain nombre de pratiques frauduleuses. Le prix final du service devra, par exemple, être indiqué dès le début du processus de réservation et même dès l’étape de présentation des offres sur les comparateurs de prix en ligne. Nombreux sont les sites qui n’appliquent pas cette simple règle. Vincent Dessignolle rappelle qu’en 2015, une enquête de la DGCCRF montrait que les ajouts de frais de dossiers ou de taxes en fin de démarche étaient fréquents, notamment dans le secteur aérien.

Cécile en a fait les fais. Il y a quelques jours, elle a acheté un billet en passant par un comparateur de prix sur le Web. «Le prix final n’était pas indiqué au départ. Mais c’était pareil sur les autres plateformes de réservation de vol», déplore-t-elle. Une fois ses billets réglés, elle se (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Pourquoi le PDG de TF1 a-t-il décidé de «renoncer à une partie de son salaire» ?
Radio France et France Télévisions devraient mieux encadrer l’intermittence
Devra-t-on cesser de les appeler Vélib  (et que vont devenir les vélos) ?
Mise à l’eau d’Energy Observer, catamaran autonome en énergie
Italie: l’interdiction des véhicules Uber suspendue

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages