"Les sites sont quasiment vierges" : des chefs d'entreprises français sont en Arménie pour vendre un projet de station de ski

franceinfo, Elise Delève
Pendant le sommet de la Francophonie à Erevan en Arménie, des patrons français venus d'Isère et de Savoie ont fait le déplacement avec Emmanuel Macron dans l'espoir de créer une station de ski dans le pays. 

Alors qu'Emmanuel Macron est en Arménie pour le sommet de la Francophonie, le chef de l'État a embarqué avec lui plusieurs chefs d'entreprises français pour signer des contrats. Plusieurs Isérois et des Savoyards font partie de la délégation tricolore et sont venus présenter un projet de station de ski.

"Il y a de belles réalisations à faire"

Dans ce petit pays enclavé, tout est à faire. Malgré ses hauteurs, plus de 4 000 mètres d'altitude, l'Arménie n'a qu'une seule station de ski. Patrick Schibli, représentant du célèbre constructeur de remontée mécanique Poma, veut saisir l'opportunité. "En voyant les sites grandioses qu'on voit ici, il y a des belles réalisations à faire", explique-t-il "puisqu'il y a des régions qui vont à très hautes altitudes avec un enneigement garanti."

La ville de Chamrousse a été invitée à Erevan pour présenter son projet de "station du 21e siècle". Une station connectée, écologique et durable qui devrait voir le jour d'ici trois ans en Isère. Pour Franck Legotre, directeur de l'office de tourisme de Chamrousse, l'Arménie est une petite perle qui peut rapporter. "La clientèle internationale qui viendra en Arménie, que ça soit une clientèle russe, chinoise ou indienne parce qu'on n'est pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi