Voici les sites candidats pour l'atterrissage des astronautes sur la Lune et leurs bases

Il y a quelques jours, la Nasa a sélectionné sur la Lune plusieurs sites potentiels d’atterrissage pour la mission Artemis III, la première du programme qui doit ramener les États-Unis sur la Lune. La Nasa la prévoit en 2025 avec un équipage de deux astronautes dont une femme et une personne de couleur. Treize lieux d’environ 15 kilomètres carrés ont été identifiés à l’intérieur desquels un ou plusieurs sites d’atterrissage, d’un rayon de plus ou moins 100 mètres, sont possibles. Ces lieux n’ont évidemment pas été choisis au hasard. Ils offrent des conditions « techniques » idéales pour atterrir, y vivre et travailler et sont d’un intérêt scientifique.

Contrairement aux sites d’atterrissage des missions Apollo, situés à l’équateur et sur la face visible depuis la Terre, tous ces futurs sites des missions Artemis sont situés au pôle Sud lunaire. Le choix de plusieurs dizaines de sites potentiels, plutôt que quelques-uns, s’explique par le souhait de la Nasa de se donner une certaine souplesse et flexibilité de lancement tout au long de l’année.

Cette sélection s’est faite sur la base des données de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter, dont des cartes altimétriques et topographiques qui ont permis de localiser des pics de lumière éternelle, des planchers de cratères en permanence à l'ombre du Soleil et les terrains les mieux adaptés à un atterrissage. Ils possèdent tous des conditions d’éclairage pendant une période continue d’au moins 6,5 jours, soit la durée prévue de la mission Artemis III. Ces conditions d’ensoleillement sont essentielles car elles fournissent une source d’énergie et minimisent les variations de température.

À proximité immédiate du pôle Sud, la Nasa a sélectionné plusieurs sites d'alunissage potentiels pour ses missions Artemis. © Nasa
À proximité immédiate du pôle Sud, la Nasa a sélectionné plusieurs sites d'alunissage potentiels pour ses missions Artemis. © Nasa

Des sites d'atterrissage qui répondent autant à des critères techniques que scientifiques

Le choix du site d'atterrissage est toujours un casse-tête pour l'équipe scientifique de chaque mission dont l'endroit...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura