« Avec vous » : le site de la future campagne de Macron est lancé

·1 min de lecture
Le site de campagne de LREM, lancé dans la nuit du 26 au 27 janvier, a été annoncé par une campagne d'affichage.
Le site de campagne de LREM, lancé dans la nuit du 26 au 27 janvier, a été annoncé par une campagne d'affichage.

Les mystérieuses affiches ont fleuri partout dans les rues dans la nuit du 26 au 27 janvier. « Avec vous. » Deux mots imprimés en bleu et rouge sur fond blanc. En bas, en petits caractères, une indication tout aussi cryptique : « Découvrez la voix des Françaises et des Français, et faites entendre la vôtre. » Un QR code renvoie vers un site Internet, avecvous2022.fr, qui compile des témoignages de Sandrine, enseignante, Pierre, restaurateur, ou encore Dominique, retraitée.

« Vous ne vous reconnaissez pas dans les déclarations des candidats à l'élection présidentielle ? C'est normal, ils ne parlent pas de vous, ils parlent d'eux. Notre démarche est à l'opposé de ça », peut-on lire à la suite des témoignages. Pour seule profession de foi, ce candidat masqué explique que « la vraie politique ne se joue pas sur l'estrade des meetings, mais tous les jours dans [notre] vie à chacun », et invite à laisser ses coordonnées pour se tenir informé de l'actualité de la campagne. Ce n'est qu'en se rendant dans les mentions légales que l'on découvre qui se cache derrière le site… Édité par La République en marche, le parti de la majorité, comme l'a remarqué Le Monde.

À LIRE AUSSI« Il a la tête ailleurs » : Macron prépare sa guerre éclair

« On prend le contrepied total des autres candidats. On n'est pas dans une démarche égotique », se félicite-t-on au sein de l'équipe de campagne de la majorité, soulignant que les personnes témoignant sur le site « ne voteront pas forcément [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles