Le site Breitbart a dévoilé des images sur le choc des dirigeants de Google après l'annonce de l'élection de Donald Trump

La rédaction américaine de Breitbart, un site proche des idées du président américain, a dévoilé une vidéo interne de Google assez embarrassante.

Le site américain ultraconservateur Breitbart a publié cette semaine une vidéo d'une réunion hebdomadaire de Google. Ces images ont été captées en novembre 2016, quelques jours après l'élection de Donald Trump. 

De nombreux dirigeants de Google sont présents dans cette réunion comme Larry Page, Ruth Porat, Sergey Brin ou bien encore Sundai Pichar. Ils s'adressent pendant un long moment à des dizaines d'employés depuis le siège californien de l'entreprise. Un système de vidéoconférence était également activé. 

Les personnes présentes sont abasaourdies. Le fondateur de Google, Sergey Brin, estime,  "en tant qu’immigré et réfugié", que l’élection de Donald Trump est "choquante". Ruth Porat, la directrice financière d’Alphabet, reste sans voix lorsqu’elle dévoile le message reçu d’un proche présent au QG de Hillary Clinton. Ruth Porat a alors clairement affiché son soutien à la candidate Démocrate. La défaite d'Hillary Clinton a été pour elle comme "un coup dans les tripes". Le directeur juridique de l’entreprise, Kent Walker, considère que l’élection de Donald Trump n’est qu’un "contretemps" et que Google a toute sa place dans l’histoire longue, qui, elle, "tend vers le progrès".

Dans le cadre de cette réunion, les dirigeants de Google tente de rassurer leurs employés sur l'impact de la présidence de Donald Trump sur Google et ses prises de positions sur des sujets sensibles comme le chiffrement des communications ou la neutralité du Net.

Avec la divulgation de cette vidéo compromettante politiquement pour Google face au président américain, le site Breitbart réalise un important coup médiatique en cette rentrée. La rédaction de ce site ultraconservateur a ntotamment (...)lire la suite sur Atlantico

Steve Bannon contraint de quitter Breitbart News
Guerres de “propagande” : après les médias d’influence russe, Breitbart, le porte-avion de la droite alternative américaine débarque
Donald Trump charge Google et Twitter qu'il accuse de censure
Google pourrait revenir en Chine dans une version censurée