"Singe, macaque, sale noir" : Gims, poignant, témoigne du racisme qu'il a subi

·1 min de lecture

"Singe, macaque, sale noir"… Dans son enfance, Gims a essuyé des insultes racistes visant sa couleur de peau. En promotion pour la réédition de son album Le Fléau, le natif de Kinshasa a accordé une interview à Sept à Huit, sur TF1, diffusée ce dimanche 6 juin. L'occasion pour le rappeur de 35 ans d'aborder son rapport au racisme en France, où il vit depuis qu'il a deux ans. "Il n'y a pas plus grande injustice que de s'en prendre à quelqu'un pour une couleur qu'il n'a pas choisie. Je ne me souviens pas d'avoir choisi ma couleur !", a-t-il expliqué, tout en précisant que la France n'était pas un pays raciste.

Pour Gims, le racisme fait partie "des plus grandes injustices". D'autant que son histoire personnelle, quand lui-même était enfant, entre en écho avec la réalité des enfants en 2021. "Ce qui choque, c'est que les blagues qu'on a pu faire, on les fait encore aujourd'hui ! On m'a traité de singe, de macaque ou de sale noir. […] Il y a un boulot qui n'est pas fait", a déploré l'interprète de Bella face à Audrey Crespo-Mara. Né en 1986, Gims a vu le jour au Congo (ex-Zaïre) mais a grandi en France, à Paris. "Je suis un enfant du peuple de France. J'ai passé mes meilleurs moments en France", a affirmé l'artiste aux six millions d'albums vendus, persuadé que malgré tout, "le bien dominera toujours".

Papa de cinq enfants, Gims est né d'une famille de musiciens congolais. À son arrivée en France, en 1988, l'ancien membre de Sexion d'Assaut a traversé une période de clandestinité et (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Princesse Anne : pourquoi elle n'a pas réagi à la naissance de Lilibet Diana, la fille de Meghan et Harry
Lilibet Diana, fille de Meghan Markle et Harry : son prénom a-t-il été validé par Elizabeth II ?
La tuile pour Karine Baste-Régis joker d'Anne-Sophie Lapix : pourquoi elle s'absente du JT de France 2
VIDÉO - Florian Zeller (The Father) : ce petit-déjeuner qui a tout changé avec Anthony Hopkins
Accouchement de Meghan Markle : pourquoi le Santa Barbara Cottage Hospital a fait la différence

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles