Un singe en hiver (France 3) : Nuit d'ivresse normande pour Gabin et Belmondo

Tout est parti d'un refus. A l'origine, Jean Gabin devait tourner un film tiré du roman de Roger Vercel Au large de l'Eden, l'histoire d'un commandant de morutier en route vers le Groenland. Un bateau avait été réservé chez un armateur de Saint-Malo. Mais quand l'acteur monta à bord, il déclara tout de go : «Ça sent la morue, le poisson et le gazole : ça donne mal au coeur!". Et il refusa le film. C'est alors que Michel Audiard proposa de porter à l'écran le livre d'Antoine Blondin : Un singe en hiver, couronné par le Prix Interallié en 1959.

Une cuite apocalyptique

En Normandie, Albert Quentin (Jean Gabin) ancien fusilier-marin en Chine tient avec sa femme Suzanne (Suzanne Flon) l'Hôtel Stella. Il a décroché de la bouteille quinze ans plus tôt quand débarque Gabriel Fouquet (Jean-Paul Belmondo) venu rendre visite à sa fille, pensionnaire dans les environs. Les deux hommes, qui n'ont pas «la cuite mesquine», vont vivre deux jours d'ivresse apocalyptiques. L'un va retrouver la Chine, l'autre l'Espagne, sur des dialogues ébouriffants de Michel Audiard, particulièrement inspiré. A l'instar de ces deux répliques cultes. Le premier est déclamé par Belmondo, rond comme un queue de pelle qui rêve d'Espagne où son ex a refait sa vie : « Arrière les Esquimaux ! Je rentre seul. Un matador rentre toujours seul ! Plus il est grand, plus il est seul. Je vous laisse à vos banquises, à vos igloos, à vos pingouins. ¡ Por favor Señora ! À quelle heure le train pour Madrid ?» Et le vieux de rétorquer,

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Kaley Cuoco : un an après la fin de The Big Bang Theory, elle livre un bel hommage... Les stars de la série lui répondent !
La nuit au musée (Disney+) : les cinq films qui ont marqué la carrière de Ben Stiller (VIDÉO)
N'Golo Kanté : sa santé pose problème, il pourrait ne pas rejouer au football avant un moment !
Véronika Loubry victime d'un infarctus de l'œil : "J'ai fait un black-out total de vision" (PHOTO)
L'heure du crime : Jacques Pradel quitte RTL après dix ans de service