Singapour: le neveu du Premier ministre condamné pour avoir critiqué le gouvernement

·1 min de lecture

A Singapour, le neveu du Premier ministre actuel et petit-fils du Père fondateur de l’Etat vient d’être condamné à payer 9 200 euros d'amende pour outrage après un post Facebook où il critiquait le gouvernement singapourien.

Avec notre correspondante régionale, Gabrielle Maréchaux

Ce sont quelques mots qui coûtent chers. En 2017, Li Shengwu, assistant professeur d’économie à Harvard, relaie un éditorial du New York Times intitulé « Censuré à Singapour » sur son profil Facebook privé en commentant : « Gardez à l’esprit que le gouvernement de Singapour est très litigieux et a un système judiciaire souple ». Un propos qui s’est fait prophétie, car le gouvernement de son oncle a lancé une poursuite judiciaire, au cours de laquelle Li Shengwu a refusé de communiquer à la justice sa liste d’amis Facebook.

Trois ans après ce poste, le neveu du Premier ministre s’est vu condamné pour outrage à 9 200 euros d’amende et une semaine de prison si ce dernier, qui réside pourtant aux Etats-Unis, ne vient pas payer cette somme.

Pour toute réponse, Li Shengwu a riposté par une nouvelle publication Facebook, publique cette fois, où il s’inquiète de la tendance du parti de son oncle « à supprimer le discours politique ordinaire » et regrette que « trois mots dans un post privé Facebook ait fait perdre trois ans à certains fonctionnaires ».