Elle simule une fausse couche pour aller faire du shopping avec son petit-ami

·1 min de lecture

Sa petite amie lui a menti sur une potentielle fausse couche afin qu'il prenne congé de son travail et vienne la chercher à la maison. Le jeune futur papa a raconté sur Reddit comment la future mère de son bébé a inventé des douleurs atroces au ventre pour qu'il rentre. Le futur papa de 25 ans a dû quitter son lieu de travail précipitamment tout en étant terrifié. Il retrouve sa petite amie de 22 ans chez eux en étant très calme comme si de rien n'était. Elle était "habillée d'une tenue décontractée, maquillée et mâchant un chewing-gum", a-t-il écrit.

Quand il a interrogé sa petite amie sur les douleurs atroces, elle a répondu qu'elle allait bien. Elle avait inventé ce petit mensonge pour qu'il vienne la chercher pour une raison des plus insignifiantes. "Elle m'a raconté un petit mensonge pour que je prenne congé de mon travail et que je la conduise au centre commercial où se trouvaient ses amies, car c'était le 'seul moyen' pour que je la dépose", explique-t-il. Selon Mirror, la petite amie de ce jeune homme ne peut pas conduire pour des raisons médicales. C'est lui qui doit la conduire partout depuis qu'ils avaient emménagé ensemble et que le père de cette dernière n'était plus très disponible.

Elle a souvent alerté son petit ami afin qu'il la conduise partout

Alors qu'elle n'était pas encore enceinte, elle avait souvent demandé à son petit ami de quitter le travail pour la conduire partout. Sachant que cela pouvait avoir un impact sur son (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Son fils se suicide à la maison, elle s’en rend compte en l’appelant pour dîner
Un père et une mère disparaissent volontairement à une semaine d'intervalle, abandonnant leur fille de 13 ans
"Il m'a dit bisou, au revoir chérie" : la femme du "Grêlé" raconte le dernier jour du tueur insoupçonnable
“Il me fallait détruire, salir, tuer” : la lettre de suicide glaçante du “Grêlé” dévoilée
Samuel Little : l'appel de la police pour identifier 31 des 93 victimes du plus grand tueur en série de l'histoire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles