Une simple prise de sang pour détecter les troubles bipolaires ?

En France, entre 650 000 et 1,6 million de personnes seraient atteintes de troubles bipolaires. Cette maladie psychiatrique se caractérise (entre autres) par l'alternance de phases dépressives et de phases maniaques : elle est notamment prise en charge à l'aide de médicaments thymorégulateurs.

À l'heure actuelle, les personnes souffrant de bipolarité doivent attendre environ 7 ans pour se voir poser un diagnostic. Une errance médicale colossale dans la mesure où les patients bipolaires ont (en moyenne) une espérance de vie réduite de 10 ans et un risque de suicide accru de 20 %.

Justement : pour accélérer un peu les choses, l'entreprise française Alcediag a développé un test sanguin qui serait non seulement capable de diagnostiquer les troubles bipolaires, mais aussi de faire la différence entre cette pathologie et la dépression, avec laquelle elle est fréquemment confondue.

Un test qui pourrait être disponible dès 2023

"Grâce aux avancées de la biologie et de l'intelligence artificielle, nous avons démontré qu'il existe dans le cerveau des gens déprimés des modifications de l'édition d'ARN caractéristiques. Nous avons ensuite identifié dans leur sang des biomarqueurs spécifiques, a expliqué la cofondatrice de l'entreprise à nos confrères de Ouest France. Quand le cerveau dysfonctionne, il envoie des signaux dans le corps, comme le ferait un rein ou un foie malade."

Le test, baptisé Edit-B, a fait l'objet d'une étude scientifique au mois de mai (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Amyotrophie spinale : quelle est cette maladie rare neuromusculaire ?
Système immunitaire : 9 vrai/faux sur son (bon) fonctionnement
Maladies neurodégénératives : comment les détecte-t-on aujourd'hui ?
Transpiration excessive, maladresse… Quels sont les symptômes les plus étranges du cancer ?
Un million de diagnostics de cancers auraient été manqués en Europe pendant la pandémie de Covid-19