Simone Schwarz-Bart : « Notre histoire est bien plus grande que nous »

·1 min de lecture
Simone Scharz-Bart au festival Étonnants Voyageurs, le 24 mai 2021
Simone Scharz-Bart au festival Étonnants Voyageurs, le 24 mai 2021

À Saint-Malo, au festival Étonnants Voyageurs, même sans public, même sans Michel Le Bris, Simone Schwarz-Bart était bien là parmi les cinquante invités présents. « Michel m'a beaucoup apporté. Il n'était pas question que je ne vienne pas moi aussi apporter ma petite contribution à cette première édition de l'après. » Petite contribution ? Elle en fut une étoile et quel planning en trois jours (à voir en replay dans quelques jours) pour l'écrivaine guadeloupéenne octogénaire qui a signé en librairie aussi bien son classique Pluie et Vent sur Télumée Miracle, que son Ti Jean L'horizon, dont elle travaille la version en bande dessinée à paraître chez Caraïbéditions. Mais encore, chez le même éditeur, la réédition des deux premiers volumes d'Hommage à la femme noire, coécrit avec son mari André Schwarz-Bart (1928 -2006) et sa bouleversante autobiographie avec Yann Plougastel Nous n'avons pas vu passer les jours (Grasset). Il faut lire aussi La Souvenance, magnifique roman d'Ernest Pépin racontant l'histoire de leur couple, dont le titre est le nom de leur demeure où vit toujours Simone, en Guadeloupe.

Simone Schwarz-Bart, née en 1938, a tellement à nous apprendre, de livres en vécu, que sa présence fut un fil conducteur au sens propre sur des thèmes de forte actualité dans ce festival Étonnants Voyageurs, trentième du nom intitulé « À la recherche du temps présent. » Car il a beaucoup été question de race, de genre, d'histoire, de religion, d'identité et de mé [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles