Simone Biles et les victimes de Larry Nassar réclament plus d'1 milliard de dollars au FBI

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les victimes de Larry Nassar réclament plus d'1 milliard de dollars au FBI (Simone Biles, McKayla Maroney, Aly Raisman et Maggie Nichols au Sénat pour témoigner sur l'inaction du FBI lors de l'enquête sur leurs agressions perpétrées par Larry Nassar, le 15 septembre 2021. Par Saul Loeb/Pool via AP) (Photo: via Associated Press)
Les victimes de Larry Nassar réclament plus d'1 milliard de dollars au FBI (Simone Biles, McKayla Maroney, Aly Raisman et Maggie Nichols au Sénat pour témoigner sur l'inaction du FBI lors de l'enquête sur leurs agressions perpétrées par Larry Nassar, le 15 septembre 2021. Par Saul Loeb/Pool via AP) (Photo: via Associated Press)

Les victimes de Larry Nassar réclament plus d'1 milliard de dollars au FBI (Simone Biles, McKayla Maroney, Aly Raisman et Maggie Nichols au Sénat pour témoigner sur l'inaction du FBI lors de l'enquête sur leurs agressions perpétrées par Larry Nassar, le 15 septembre 2021. Par Saul Loeb/Pool via AP) (Photo: via Associated Press)

JUSTICE - Réclamer justice pour guérir. Plus de 90 femmes victimes d’agressions sexuelles de la part de l’ancien médecin Lawrence G. Nassar ont annoncé vouloir porter plainte contre le FBI, révèle le New York Times ce mercredi 8 juin.

Larry Nassar, ancien ostéopathe et thérapeute au sein de la Fédération américaine de gymnastique, USA Gymnastics, a été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement au moins 265 gymnastes de haut niveau. Il a été condamné en 2018 à une peine allant de 140 à 175 années de prison pour sept chefs d’inculpation. Cette sentence s’ajoute à une condamnation à 60 ans de réclusion pour pédopornographie, un autre volet de l’affaire qui a secoué le monde de la gymnastique américaine.

Mais aujourd’hui, plus de 90 de ses victimes prévoient de porter plainte ce mercredi contre le FBI pour avoir été incapable d’enquêter sur le docteur alors qu’il était en possession d’informations crédibles sur ses crimes dès 2015, lui laissant l’occasion d’agresser d’autres femmes pendant un an avant que les autorités du Michigan ne l’arrêtent.

La guérison par le processus judiciaire

Parmi les plaignants, on retrouve les médaillés d’or olympiques en gymnastique Simone Biles, Aly Raisman et McKayla Maroney et la médaillée nationale en gymnastique Maggie Nichols, ainsi que l’ancienne gymnaste de l’Université du Michigan Samantha Roy et l’ancienne gymnaste Kaylee Lorincz, qui travaille maintenant comme défenseure des droits des victimes d’agressions sexuelles.

“Mes camarades survivantes et moi-même avons été trahies par toutes les institutions censées nous protéger - le Comité olympique américain, USA Gymnastics, le FBI et maintenant le ministère de la Justice”, a déclaré McKayla Maroney dans un communiqué. “Il est clair que le seul chemin vers la justice et la guérison passe par le processus judiciaire”, a-t-elle ajouté.

Selon le New York Times, le bureau extérieur du FBI à Indianapolis a reçu des preuves des crimes de Nassar en 2015. Les agents ont ensuite interrogé des gymnastes, dont McKayla Maroney, qui a fourni un témoignage détaillé. “En fin de compte, ils n’ont pris aucune mesure pour accélérer l’enquête ou arrêter Larry Nassar”, écrit le journal.

Les plaignants demandent différents montants de dommages et intérêts, mais leurs réclamations totales dépasseront 1 milliard de dollars, a déclaré leur avocat, John C. Manly, dans un communiqué.

À voir également sur Le HuffPost: “Combien vaut une petite fille”, le témoignage poignant de Simone Biles au Congrès dans l’affaire Nassar

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles