«Simon Coleman» en série ? Les téléspectateurs choisiront l'avenir du téléfilm France 2

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© François Lefebvre - FTV - JLA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plus qu'un téléfilm policier inédit, c'est un test que diffuse France 2 mercredi soir. Si la fiction Simon Coleman plaît aux téléspectateurs (soit si l'audience est bonne), elle deviendra une série récurrente sur la chaîne. L'intrigue suit Simon Coleman, un policier parisien renommé, qui fait des missions d'infiltration. Après six semaines à infiltrer un réseau de trafic de drogue, il rallume son portable et découvre que sa sœur et son beau-frère sont morts dans un accident de voiture. Il doit alors abandonner sa vie parisienne pour partir s'occuper de son neveu et ses deux nièces dans le sud de la France. Finie la vie de célibataire aux missions passionnantes, il doit s'improviser chef de famille et travailler dans un petit commissariat.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Pour incarner ce policier, France 2 a choisi Jean-Michel Tinivelli. Un comédien plutôt connu des téléspectateurs puisqu'il a incarné pendant 15 ans sur TF1 le commandant Marquand dans la série Alice Nevers, le juge est une femme, une série qui s'est arrêtée il y a quelques mois . L'acteur fait un clin d'œil à ce personnage en portant le même manteau que celui de la série de TF1.

"Ça ne m'angoisse pas du tout de jouer un autre flic"

Jean-Michel Tinivelli n'a pas hésité à reprendre un rôle de flic, comme il l'explique au micro d'Europe 1. "Je me suis dit que c'était peut-être encore un flic, mais que je pouvais me servir de ce...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles